header wiki – Huis van de Nijmeegse Geschiedenis

2 Les premiers habitants

Uit Huis van de Nijmeegse geschiedenis

Ga naar: navigatie, zoeken
Période: 
Chasseurs et fermiers
Vers 5500 av. J.-C., des chasseurs-cueilleurs établirent un campement le long d’une vaste berge sous l’actuel Keizer Augustusplein à Nimègue-Nord. Ils trouvèrent dans ce paysage bien arrosé et boisé des trésors de poissons, d’oiseaux aquatiques, de castors et autres sortes de gibier.

Les premières traces d’habitation sur le sol nimègois proviennent de la longue période où l’homme ne subsistait que par la chasse, la pêche et la cueillette de noix, et de fruits. Au sud du Waal, on a retrouvé çà et là des outils de silex qui remontent à des dizaines de milliers d’années. Mais ce n’est qu’au nord du Waal qu’on a découvert des campements de chasseurs-cueilleurs. Vers 5500 av. J.-C, au Mésolithique, des hommes s’installèrent sur la berge d’un large bras de rivière qui y coulait à l’époque. La navigation s’y faisait certainement en canoë. Cet endroit plein de ressources fut occupé durant des siècles. Cela explique l’éparpillement des restes sur des centaines de mètres découverts lors de forages. Parmi les cendres des feux de camp se trouvaient, entre autres, des restes de poisson. Il est rare de retrouver, aux Pays-Bas, des restes de cette époque aussi bien conservés. C’est pourquoi les terrains côtoyant le Keizer Augustusplein ont été proclamés monuments archéologiques. Les excavations y ont été limitées afin de préserver les campements pour longtemps encore. L’on espère trouver, à l’avenir, des techniques plus sophistiquées permettant d’en apprendre plus sur la vie à cette époque.

Vers 3700 av. J.-C., au Néolithique, les premiers fermiers retrouvés dans l’est de la Betuwe s’installèrent sur une butte de sable, sur la rive droite du bras de rivière cité plus haut, près de l’actuel Griftdijk. Ils élevaient principalement des bœufs et des porcs, en petit nombre. Il est fort possible que ces fermiers soient des descendants des chasseurs-cueilleurs du Mésolithique, car dans ce terrain bien arrosé, ils combinaient sagement l’agriculture et l’élevage, plus risqués, avec la chasse et la pêche traditionnelles. La découverte de coques de noisettes indique que ces fermiers savaient encore apprécier les plantes sauvages.
Canonicoon2.jpg
Campements de chasseurs-cueilleurs
Vers 5500-3000 av. J.-C.
Pointe de flèche en pierre (BAMN)

02 pijlpunt.JPG

Source: Peter van den Broeke, dans: De Canon van Nijmegen, Uitgeverij Vantilt (Nijmegen 2009)
KENNISBANK
Verder graven in de historie van stad en omgeving
FACEBOOK
Op de hoogte blijven van het laatste nieuws van het Huis
EDUCATIE
Projecten en maatwerk voor het onderwijs
VERHALEN
Verteld verleden