header wiki – Huis van de Nijmeegse Geschiedenis

7 Charlemagne

Uit Huis van de Nijmeegse geschiedenis

Ga naar: navigatie, zoeken
Période: 
Moines et chevaliers
Trois cents ans après l’effondrement de l’Empire romain, Charlemagne, roi des Francs, établit son empire en Europe occidentale. Il s’étendait des Pyrénées et de l’Italie méridionale au sud jusqu’à la Frise et la frontière danoise au nord. Charlemagne fit bâtir des palais en divers endroits de son royaume. Nimègue était l’un d’entre eux.

A Nimègue, c’est sur l’emplacement de l’ancienne forteresse romaine, l’actuel Valkhofpark, que Charlemagne édifia un château fort en 777. Une telle construction comptait en premier lieu un palais, mais aussi des habitations destinées aux servants de cour et aux militaires. On arrivait ainsi facilement à plusieurs centaines d’habitants. Une église ou une chapelle en faisait partie intégrante. Les bâtiments principaux formaient généralement un groupe fortifié. A l’extérieur du château fort, des fermes assuraient la pitance du souverain et de sa suite. Dans le cas de Nimègue, ces fermes étaient disséminées dans tout le «Rijk van Nijmegen», y-compris le Rijkswald entre Nimègue et Xanten pour la chasse et l’exploitation forestière. En bordure de la fortification nimègoise se trouvait une agglomération qui abritait des commerçants, des bateliers, des artisans et des fermiers. On n’en sait que très peu sur leurs faits et gestes. Les souverains du Moyen Age parcouraient constamment les routes de leur royaume et se déplaçaient d’un château à l’autre avec leur suite. Ils y restaient quelques semaines pour régler des affaires d’état avec les comtes, militaires, fonctionnaires et clercs des environs. Outre Aix-la-Chapelle, Nimègue était l’une des résidences favorites de Charlemagne. Mais il séjourna dans d’autres châteaux, faisant la guerre aux Saxons à l’est et aux Sarrasins en Espagne. Il mit à ses pieds le royaume des Lombards et, en l’an 800, se fit couronner empereur par le pape à Rome. Ce sacre lui valut le statut d’héritier des empereurs romains d’Occident. Louis le Pieux, fils et successeur de Charlemagne, tenait encore régulièrement des réunions au château de Nimègue. A sa mort, le royaume fut partagé entre ses trois fils. Nimègue et le reste des Pays-Bas actuels furent finalement attribués aux rois de Francie Orientale, qui allait rapidement être rebaptisée «Germanie». Au Moyen Age, le roi de Germanie devait être élu. Les rois germaniques avaient hérité du droit au titre d’empereur par Charlemagne. Après leur élection, ils devaient se rendre à Rome pour être couronnés empereurs par le pape. Tant que le roi n’était pas sacré empereur, il portait le nom de «roi des Romains».

Les forteresses royales exerçaient un attrait considérable sur les Normands, qui, dès le neuvième siècle, envahirent les régions longeant la Mer du Nord. Des villes marchandes comme Dorestad en firent les frais, mais aussi d’autres lieux qui promettaient un beau butin. En automne 800, des Normands décidèrent, après une expédition de pillage le long du Rhin, d’établir un camp d’hiver à la forteresse de Nimègue. Au printemps 881, il levèrent le camp, après avoir réduit en cendres les bâtiments du Valkhof. C’est surtout pour cette raison qu’il ne subsiste aucune trace matérielle du palais nimègois de Charlemagne, et que nous ignorons à quoi il a pu ressembler. Apres le départ des Normands, la forteresse fut reconstruite.
Canonicoon7.jpg
Un château fort sur le Valkhof
777-881
Chapelle St-Nicolas (1030) sur le Valkhof, actuellement le plus ancien édifice nimègois (SV)

07 fotonicolaaskapel.JPG

Source: Jan Kuys, dans: De Canon van Nijmegen, Uitgeverij Vantilt (Nijmegen 2009)
KENNISBANK
Verder graven in de historie van stad en omgeving
FACEBOOK
Op de hoogte blijven van het laatste nieuws van het Huis
EDUCATIE
Projecten en maatwerk voor het onderwijs
VERHALEN
Verteld verleden